Vous êtes ici : Accueil / Mairie / Service public / Rupture conventionnelle : indemnisation du salarié

Service public

Qu'est-ce que le co-marquage avec service-public.fr ?

Le co-marquage est un service proposé par l'État aux administrations qui a pour objectif de faciliter la diffusion de l'information administrative vers le public et de rapprocher les données nationales et locales en faveur d'un meilleur renseignement de l'usager.

Rupture conventionnelle : indemnisation du salarié

Contenu

Montant de l'indemnité

Le montant de cette indemnité est librement négocié par l'employeur et le salarié. Elle est au moins égale :

Dans certains secteurs, l'indemnité versée ne peut pas être comparée au montant de l'indemnité conventionnelle de licenciement, même s'il est plus favorable que celui de l'indemnité légale. C'est le cas des salariés issus notamment des secteurs sanitaire et social, de l'économie solidaire et du particulier employeur.

Régime social et fiscal de l'indemnité
Principe

Le régime fiscal et social varie selon que le salarié est en droit ou non de bénéficier d'une pension de retraite.

Le salarié n'est pas en droit de bénéficier d'une pension de retraite

L'indemnité de rupture est imposable dans les mêmes conditions que pour l'indemnité de licenciement versée en dehors d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Elle est exonérée de cotisations de sécurité sociale dans les mêmes conditions.

Elle est soumise à la CSG et à la CRDS seulement pour la partie du montant qui excède le montant de l'indemnité légale ou, le cas échéant, conventionnelle.

À noter : une fraction du montant de l'indemnité est soumise au forfait social.

Le salarié est en droit de bénéficier d'une pension de retraite

Lorsque le salarié est en droit de bénéficier d'une pension de retraite, l'indemnité de rupture est entièrement imposable. Elle est intégralement assujettie aux cotisations sociales, à la CSG et à la CRDS.

Autres indemnités

Le salarié perçoit également l'indemnité de congés payés, s'il n'a pas pris tous les congés acquis à la date de rupture du contrat.

Si le contrat de travail prévoit une clause de non-concurrence, la contrepartie financière est due (sauf renonciation à la clause).

Allocations chômage

À l'issue du contrat, le salarié a droit aux allocations chômage s'il remplit les conditions permettant d'en bénéficier.

Questions - Réponses

Comment calculer l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle ?

Peut-on garder la mutuelle de l'entreprise à la fin du contrat de travail ?

Références

Services en ligne