Vous êtes ici : Accueil / Mairie / Service public / Validation des acquis de l'expérience (VAE) : conditions

Service public

Qu'est-ce que le co-marquage avec service-public.fr ?

Le co-marquage est un service proposé par l'État aux administrations qui a pour objectif de faciliter la diffusion de l'information administrative vers le public et de rapprocher les données nationales et locales en faveur d'un meilleur renseignement de l'usager.

Validation des acquis de l'expérience (VAE) : conditions

Contenu

Qu'est-ce qu'une VAE ?

La VAE doit permettre à un candidat de convertir son expérience professionnelle en une certification, généralement professionnelle.

Cette conversion n'est pas automatique mais suit une procédure, notamment par la constitution d'un dossier et un entretien avec un jury.

La VAE permettra ainsi notamment au candidat :

  • de faire reconnaître ses compétences,
  • d'accéder à une formation de niveau supérieur ou de s'inscrire à un concours,
  • de changer d'emploi,
  • d'évoluer professionnellement.
Qui peut en bénéficier ?

La validation des acquis est accessible à toute personne :

  • qui a exercé une activité professionnelle de 3 ans minimum,
  • et quel que soit son statut (salarié, artisan, travailleur indépendant, agent public titulaire ou non, bénévole, responsable syndical, élu local).

Le candidat à la VAE n'a pas besoin d'obtenir l'accord de son employeur pour la préparer et la présenter. De même, un demandeur d'emploi, indemnisé ou non indemnisé, peut également bénéficier d'une VAE sous certaines conditions.

La VAE qui est préparée doit être en rapport avec l'activité et les acquis du candidat.

L'employeur (public ou privé) peut également décider d'inscrire dans un plan de formation une ou plusieurs actions de VAE pour un salarié ou agent.

Il ne peut pas cependant obliger un salarié à suivre cette formation. Le refus de participer à une VAE ne peut constituer une faute ou un motif de licenciement.

Quelles expériences professionnelles peuvent être validées par une VAE ?
Durée de l'expérience prise en compte

La durée de l’expérience permettant de présenter une VAE est d'au moins 3 années d'activité professionnelle.

La durée de l’expérience prend en compte l’activité exercée de manière continue ou discontinue à temps plein ou à temps partiel, en France ou à l’étranger. Des activités de nature différente peuvent être prises en compte si elles ont été exercées sur une même période.

Il est également possible de demander la validation d'études supérieures accomplies à l'étranger.

Les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel suivie par la personne n'ayant pas atteint le niveau de formation V (BEP ou CAP) sont prises en compte dans la durée d'expérience.

Types d'expérience prise en compte

Cette certification prend en compte :

  • les expériences tirées de l'activité,
  • et/ou les responsabilités exercées,
  • et les compétences acquises.

Les expériences professionnelles qui peuvent être validées par la VAE sont notamment les suivantes :

  • salariée,
  • fonctionnaire, agent de la fonction publique non titulaire,
  • non salariée (exemples : commerçant, collaborateur de commerçant, artisan, profession libérale),
  • bénévole (syndicale ou associative),
  • volontaire,
  • responsabilités syndicales,
  • responsabilités politiques, dans des fonctions de conseiller municipal, de conseiller général ou de conseiller régional.

Questions - Réponses

Peut-on bénéficier d'une autorisation d'absence pour passer une VAE ?

Quels sont les niveaux de qualification et à quoi correspondent-ils ?

Références

Services en ligne

En savoir plus