Vous êtes ici : Accueil / Vivre à Oissel / Économie / Ateliers et chantiers d'insertion

Vivre à Oissel

Ateliers et chantiers d'insertion

Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) proposent un accompagnement et une activité professionnelle aux personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Peuvent être embauchées en ateliers et chantiers d’insertion (ACI), les personnes sans emploi et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, notamment :

  • les jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté,
  • les bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS…),
  • les demandeurs d’emploi de longue durée,
  • les travailleurs reconnus handicapés.

Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) se situent dans le champ de l’économie sociale et solidaire. Ils jouent un rôle essentiel dans la création et le développement d’activités nouvelles. Les biens et les services qu’ils produisent peuvent être commercialisés, lorsque cette commercialisation contribue à la réalisation et au développement des activités d’insertion sociale et professionnelle des personnes embauchées.

A OISSEL-SUR-SEINE

C’est un dispositif qui, porté par le Centre communal d’action sociale de la ville d’Oissel-sur-Seine, en partenariat avec l’Etat, le Département et Pôle Emploi, permet d’accompagner des personnes en grandes difficultés dans une dynamique d’insertion sociale et professionnelle.
L’équipe encadrant les chantiers d’insertion met en place un accompagnement individualisé pour chaque personne recrutée. Pour cela, trois dimensions sont développées : l’accompagnement social, professionnel et la formation. Les salariés de l’ACI sont suivis quotidiennement par un encadrant technique, pédagogique et social et une accompagnatrice socio-professionnelle pour construire un parcours personnel et professionnel.

Le projet de réinsertion osselien repose sur le métier d’agent d’espaces verts et le maraîchage. Quinze agents assurent l’entretien des espaces verts sur différents quartiers de la ville et réalisent la culture de légumes.

Les salariés de l’ACI entretiennent actuellement 19 sites sur l’ensemble du territoire de la ville, essentiellement dans les quartiers inscrits dans la politique de la ville :

  • 33 042m2 de pelouses
  • 326m/l de haies
  • 5 548m2 de plantations
  • 7 282m2 d’allées
  • 70m2 de jardinières
  • 1290m2 d’aires de jeux
  • 200m2 de prairies naturelles (bassin d’infiltration).

LA VENTE DE LEGUMES

Plus de 3 000 plants de radis, courgettes, pommes de terre, salades, potiron, betteraves, oignons, choux, haricots verts, concombre sont actuellement cultivés. La volonté est de vendre cette production pour valoriser le travail de ces salariés. Un nouvel emploi d’insertion a été créé pour la vente de ces légumes.

LES PROJETS A COURT TERME

Améliorer l’offre de légumes à la vente

Rappelons que l’argent récolté des ventes de légumes sert notamment à acquérir de nouveaux équipements, matériels… Ainsi, il est prévu de se doter d’une serre qui permettra d’étendre la culture de légumes : carottes, roquette, mâche, aubergines, poivrons…

Construire une maison ACI

Cette « maison » inscrite dans un projet environnemental et écologique serait à la fois l’espace de vente des productions de l’ACI et un lieu pédagogique où des animations, expositions, ateliers… seront proposés tant aux enfants qu’aux adultes. Ce projet en cours de réflexion permettra le recrutement de nouveaux salariés. La capacité d’accueil pouvant aller jusqu’à 25 agents.