Vous êtes ici : Accueil / Projet de ville / 2017 / Un nouveau collège Jean-Charcot

Projet de ville

Un nouveau collège Jean-Charcot

OH561 (23/06/17)

Engins et cabanes de chantiers se sont installés pour les travaux préparatoires à la construction du nouveau collège Jean-Charcot. L’emprise du futur établissement est délimitée et les engins commencent à faire le terrassement. Les premières fondations débuteront la semaine prochaine pour le futur réfectoire. Fin août, le premier bâtiment devrait être hors fondation. Le deuxième bâtiment, pour l’enseignement, sera ensuite construit pour une ouverture en septembre 2018.

OH573 (17/11/17)

Si les travaux de construction ont démarré déjà depuis quelques mois, la pose de la première pierre, jeudi 9 novembre, en présence de Pascal Martin, président du Conseil départemental, Thierry Foucaud, sénateur, Hubert Wulfranc, député, Joachim Moïse, conseiller régional, Stéphane Barré, maire et conseiller départemental, Catherine Benoît Morvan, directrice des services départementaux de l’Education nationale et Florence Dumas-Lesueur, principale du collège Jean-Charcot, marquait le côté officiel de cette réalisation, financée par le Conseil départemental.
Après plus de dix ans de démarches et d’actions, ce projet, cher à la municipalité d’Oissel-sur-Seine, se concrétise enfin. Actuellement, les futures salles de classe et de restauration sont en cours de réalisation. Ce nouveau collège moderne, fonctionnel, qui répond aux besoins des élèves, des enseignants et de la population, ouvrira ses portes à la rentrée 2018. L’ancien établissement sera ensuite démoli, puis, une salle de sport et des logements de fonction seront construits. D’autres aménagements seront réalisés avec notamment un parvis pour relier l’école Jean-Jaurès au nouveau collège.

C’est à Soukayna, jeune élève du collège, que revenait la lecture d’un parchemin sur lequel était inscrit : «Nous formons le souhait que cet établissement puisse longtemps contribuer à l’éducation des jeunes qui le fréquentent, qu’ils y entrent élèves et en sortent citoyens». Ce parchemin est scellé dans la première pierre de ce futur collège. Dans son discours, Stéphane Barré, maire et conseiller départemental, rappelait l’identité forte du collège dans la ville renchérissant les propos de Mme Dumas-Lesueur. «Construit en 1964, il a subi une rénovation en 1980 sous la houlette de Pierre Toutain, maire de l’époque». Il ne manquait pas de remercier Pascal Martin, président du Conseil départemental, de sa présence et de son engagement financier conséquent ainsi que Thierry Foucaud de ses démarches, pendant plus de 10 ans, pour obtenir le renouvellement du collège, soutenu par Hubert Wulfranc alors conseiller départemental.

De son côté Pascal Martin, soulignant la présence de deux parlementaires, Thierry Foucaud, sénateur, et Hubert Wulfranc, député, ainsi que celle de Joachim Moïse, conseiller régional, démontre l’importance du moment présent. «Je sais que ce projet était particulièrement attendu et aujourd’hui nous avons hâte de couper le ruban tricolore pour rentrer officiellement dans ces nouveaux bâtiments. Ce projet qui devient chaque jour réalité, c’est près de 20 millions d’euros d’investissement. C’est une fierté et c’est réaffirmer le rôle du Conseil départemental prévu dans les lois de décentralisation de 1982 qui assure la gestion des collèges" (construction, entretien, personnel). Evoquant le plan «ambition collèges» 2017-2024, il signalait : «la collectivité engagera 360 millions d’euros pour préparer l’avenir des jeunes et contribuer à l’activité économique».

A son tour, Hubert Wulfranc insistait sur l’implication de Pascal Martin dans ce dossier. «Les départements que l’on méconnaît trop dans leurs missions, sont aujourd’hui en difficulté. Il est très significatif que la Seine-Maritime ait pu accompagner et approfondir son action en direction de l’éducation et son plan collèges en particulier et qu’il passe par nos villes, notre circonscription.»

En guise de conclusion, Thierry Foucaud précisait : «Ce collège est un véritable trait d’union entre les élus, les enseignants, les parents d’élèves mais aussi le département. Oissel-sur-Seine a toujours placé la jeunesse comme une priorité. On le voit à travers la culture, le sport, l’éducation et la présence aujourd’hui de nombreux élus locaux montre leur détermination, leur engagement». S’adressant aux jeunes élèves présents, il précise : «Vous pouvez être fiers de ce collège. J’y ai connu des enseignants de très grande qualité et des élèves qui ont obtenu de grands résultats. Aujourd’hui certains sont avocats, médecins… Dans ce collège, on peut apprendre à apprendre et se construire pour être actif dans la société de demain, vous qui allez construire l’avenir. C’est aussi pour cela que nous nous engageons à vos côtés.»