Vous êtes ici : Accueil / Découvrir Oissel / Un peu d'histoire / La mairie

Découvrir Oissel

La mairie

Les terres d'Oissel ont appartenu aux rois de Neustrie puis plus tard aux ducs de Normandie. Ainsi, sur notre commune, Richard Cœur de Lion (1157-1199) fit bâtir un rendez-vous de chasse qui, tout en étant à proximité de la Seine, lui permettait de se rendre facilement en forêt du Rouvray et du Madrillet. Avec le temps, cette maison est devenue un manoir.

Une mairie depuis 1855

Le 24 octobre 1855 le maire, Louis Ruel, annonçait au Conseil municipal l'achat de cette demeure pour y installer la maison commune. En effet, la mairie (1), située en bord de Seine, était devenue trop exiguë !

D'après le registre des délibérations communales, voici comment se déroula cette acquisition. Le conseil étant réuni en session extraordinaire, le maire, Louis Ruel, prononçait devant l'assemblée municipale ces quelques mots : "Lors de la séance du 30 novembre 1853, le conseil a décidé à l'unanimité de faire l'acquisition de la propriété du Général Corbin pour y établir la mairie, un champ de foire et une place publique." Mais avant d'officialiser cet achat, il fallut au conseil deux années de réflexion. Trois projets étaient en effet à l'étude.

Le premier choix consistait à exploiter le jardin d'un particulier, M. Duteurte, pour y construire la mairie, acheter un terrain pour agrandir la place du bout de la ville et y installer le champ de foire. La seconde proposition était de démolir purement et simplement l'ancienne mairie et de bâtir de nouveaux locaux sur l'emplacement déjà existant, en bord de Seine. Enfin la troisième solution, qui finalement fut retenue par le conseil municipal, était d'acquérir la propriété du Général Corbin. "Il faut à Oissel une mairie qui puisse convenir non seulement aux exigences du moment mais encore à celles des générations futures. Cette propriété fournit tout ce qui est nécessaire pour les locaux municipaux. Elle donne une superbe place publique mais aussi un champ de foire très stable et très commode", rappelait, lors de cette session extraordinaire le maire qui était un ardent défenseur de cette solution. Malgré une opposition farouche ce dernier réussissait à imposer ce projet !

En effet, après délibération, le conseil adoptait à l'unanimité de ses membres l'exposé et les conclusions présentés par le premier magistrat de la ville. La propriété du Général Corbin était acquise pour la somme de trente six mille francs (de l'époque ! ) Pour payer cette somme, un emprunt de trente mille francs était obtenu auprès de la caisse des dépôts.

 (1)  ndlr : Aujourd'hui, cette ancienne mairie est une maison d'habitation située au n°5 du quai Stalingrad.

Sources : registre des délibérations du Conseil municipal de 1848 à 1862 - "Oissel" par Edouard Turgis, 1886 - Archives de Paris-Normandie (27 septembre 1973).

Archives en images : la mairie

Oissel d'antan